aujols-Laffont

A comme... Ariège

Bonjour et bon courage à tous !

Mon blog est nouveau-né (1 mois) mais j'avais envie de participer au challenge depuis un an, alors allons-y ! Défi supplémentaire, je ne voudrais vous parler que de ma branche ariégeoise, les autres branches : normandes (un s pour l'instant, les deux Normandie n'étant pas encore officiellement réunies), picarde, belge et luxembourgeoise, auront leur place, je l'espère, dans les challenges suivants.

Je ne suis pas née en Ariège et n'ai que 12,5% de sang ariégeois ; ma découverte de ce pays et mon "coup de coeur" datent d'une quinzaine d'années... D'emblée, en néophyte pure, j'avais noté les disparités visibles, audibles et ressenties que recélait ce pays. Quel rapport entre le pays de Foix, la moyenne montagne et les hauts sommets, tout est différent : le paysage, les maisons, le mode de vie et même l'accueil, l'atmosphère. C'est comme si il y avait deux Ariège, une de la plaine et une de la montagne...

Les premières impressions sont souvent significatives car si l'on étudie la constitution de ce département, il est évident que ce ne fut pas simple dès 1789. Soyons juste, on ne peut pas dire que la situation était plus claire sous l'Ancien Régime, en effet : "l'enchevêtrement des circonscriptions était tel que pour aller de Foix à Saint-Girons [ 50 km environ ] il fallait franchir six frontières de province !" (Images de la Révolution française en Ariège .- Conseil Général ; AD 09,1989 p.7)

En fait, l'Ariège est un amalgame d'entités sociales, économiques, culturelles et même linguistiques : voici la recette, prenez quelques gros morceaux (Pays de Foix, Pays de Mirepoix et Couserans) et saupoudrez le tout de bribes de Comminges et de Donezan.

ariège.PNGcarte Wikipédia

 

Abandonnant le découpage géométrique, un temps envisagé, "l'Assemblée s'arrête à une solution plus réaliste : les anciennes provinces seraient prises pour base" (op.cit. p.30 ). Cela n'arrange rien pour la future Ariège, loin de là ! La décision provoqua des débats animés ; en effet, les provinces étaient trop petites pour former un département à part entière, il fallait réunir ! Mais (ré)unir qui avec qui ? Pas moins de 6 projets de découpage et d'union virent le jour durant l'hiver 1789-1790... (les 6 cartes op.cit. 32) Union du Couserans avec Auch, Pamiers uni à Perpignan, immense département unissant Tarbes, Toulouse, Foix et Castelnaudary, ou minuscule Pamiers et Saint-Girons, Saint-Girons et saint Gaudens bref, tous les découpages, toutes le superficies ont été étudiés... Restait en plus la localisation du chef-lieu ! Pour l'actuel département, une décision envisagea qu'il soit alternativement à Foix, Pamiers et Saint-Girons... ce qui n'arriva jamais !

Pendant ce temps, le Couserans voulant garder son unicité et ses particularités, écrivait à l'Assemblée en 1789 : "La nature semble avoir prévenu nos désirs et les vues de votre sagesse en formant l'enclave de tout le païs du Couserans, en lui donnant aux quatre aspects des bornes naturelles et permanentes... dont le point central se trouve dans la ville de Saint-Girons... ce paÏs ne peut être divisé ni adjoint à d'autres au delà de ses  bornes naturelles sans gâter tout l'ensemble qui en fait l'heureuse harmonie." (op.cit. p 33)

Autrement dit, le Couserans, avec des raisons légitimes, revendiquait de devenir un département à lui seul, la géographie physique était son alliée, seul bémol, il n'était pas assez étendu ! et son rattachement à l'Ariège ne sert qu'à faire "bon poids".

Opinion défendue par Madame Isaure Gratacos : " Le Couserans, partie Sud-Ouest du département, partie culturellement "hors" de l'Ariège puisque nous sommes là sur une terre gasconne rattachée artificiellement à un territoire languedocien, depuis les caprices départementalistes du député Vadier sous la Constituante." (Femmes pyrénéennes, un statut social exceptionnel en Europe .- Privat, 2008 p.25)

Rien n'est simple en Ariège et spécialement en Couserans, ni les patronymes, ni les mariages, ni les successions, ni les amitiés ou inimitiés, pas même la vie quotidienne ! Vous voilà prévenus mais c'est ce qui en fait tout le charme...

 



01/06/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres