aujols-Laffont

L comme Liadoure

C'est le nom de la coiffe traditionnelle des femmes de la vallée de Massat, elle n'a rien d'aussi riche et sophistiqué que les coiffes bretonnes ou normandes, elle est plutôt austère et moins connue que celle des Bethmalaises, mais sa simplicité, même, fait ressortir la grâce de la jeune fille :

 

Liadours 1.jpg

Un groupe folklorique de la vallée, créé dans les années 1960, porte encore ce nom et explique sur son site comment mettre en place cette coiffe qui, au départ, apparait comme un simple fichu :

 

 

liadours.PNG    Liadours 2 moyen.jpg




 

Le reste du costume se compose d'une chemise blanche (en lin ?) sur laquelle s'ajuste le corsage (casabé) et une collerette qui descend en pointe dans le dos (elle est en dentelle pour les grands jours, spécialement le mariage), une longue jupe et une ceinture en soie brodée termine l'ensemble. Aux pieds, des sabots plus légers et ornés que ceux du quotidien.

 

 

La bourrée de Massat est la danse la plus célèbre surtout à cause de sa particularité, elle se danse à l'envers et en couple, le cavalier tenant sa partenaire à sa gauche. La "truscassado" est une autre forme de bourrée qui se danse en cercle, enfin la Marchado de Massat, contrairement à son nom, n'est pas une marche mais une polka piquée.

Si ces danses traditionnelles vous intéressent, le groupe des Liadoures se produira le 16 Août 2015 à midi, lors de la fête locale de Massat, devant l'église.

 

 

En attendant une vidéo existe sur YouTube (la Fête à Massat) et quelques textes, musiques et danses de Massat ont été recueillies par M. Ruffié, instituteur, à l'occasion de l'Exposition de Toulouse en 1887. La monographie, initialement publiée dans le Bulletin de la Société Ariégeoise, a été rééditée par les éditions Lacour, 2000.

 

 



13/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres