aujols-Laffont

M comme Métier insolite

Savez-vous ce que fait un "dégraisseur de plumes" ?  Moi non plus ! Et pourtant ce métier existe et nous dévoile un destin étonnant pour un ressortissant du hameau du Foulgarol, commune de Boussenac.

 

dégraisseur de plumes 3.png

L'an 1857 et le cinquième jour du mois de Janvier, avant midi, à Massat par devant nous Pierre Marie Adolphe Galy Gasparrou, notaire public à la résidence de Massat, département de l'Ariège  et les témoins bas-nommés dans notre étude a comparu le sieur Jean-Pierre Subra Buissos, dégraisseur de plumes, originaire du quartier du Foulgarol, commune de Boussenac, demeurant en Angleterre, lequel par le présent a volontairement fait cession, subrogation et vente pure, simple et irrévocable, en faveur de Joseph Subra Buissos, son frère, cultivateur dudit quartier du Foulgarol..."

 

Alors, pour avoir rencontré Jean-Pierre Subra Buissos, au détour d'une minute notariale, j'ai voulu en savoir plus sur son métier. On ne peut pas dire qu'il y ait pléthore d'informations sur le net ! Je suppose que ces plumes ne sont pas destinées à remplir des édredons mais plutôt à orner les chapeaux des élégantes . Comme elles doivent être rares, elles méritent un traitement délicat et soigné :

métier dégraisseur de plumes.PNG

                                                                                 (Wikipédia)

Notre Jean-Pierre devait donc passer ses journées les mains dans l'eau savonneuse, il n'est pas précisé si cette eau devait être froide, tiède ou chaude.

 

En faisant "vente irrévocable" à son frère Joseph, il semble être satisfait de son sort Outre Manche et n'avoir aucune velléité de rejoindre Boussenac dans son grand âge. Est-il marié à Londres ? A-t-il fait souche ?

Je ne résiste pas à l'envie de faire un petit tour sur Family Search ! Je vais interroger "large", sans sobriquet et sans prénom ; son métier devrait m'aider ! Bingo ! Un John Subra figure bien dans les recensements de 1851, il réside à Bethnale Green (quartier de migrants), voyons les détails :

 

John Subra angleterre dégraisseur de plumes blog.png

Il semble avoir beaucoup d'atouts pour correspondre à notre "wanted man" : il est né en France en 1816, il est journalier dans un commerce de plumes et ... il est marié ! Aucune descendance n'est mentionnée mais regardons le recensement suivant, celui de 1861. Là apparaît un autre John Subra, né en France en 1821, marié à Anne Subra et père de 4 enfants, il habite, lui aussi, Bethnale Green. Un frère (nous savons que les prénoms identiques dans une fratrie sont légion), un cousin, serait-il venu rejoindre Jean-Pierre avec femme et enfants ?

Il travaille, lui, dans le cuir :

 

john 2 1.PNG

 

On connaît aussi les prénoms des enfants :

 

John 2.PNG

 

L'enquête n'est pas terminée, elle doit se poursuivre en Ariège et en Angleterre...



15/06/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres