aujols-Laffont

O comme Ours et "Orsalhers"

L'ours fait partie du folklore de l'Ariège et des Pyrénées en général, je ne pouvais pas y échapper ! même si les montreurs d'ours sont plutôt originaires des vallées du Garbet et de l'Alet, parallèles à celle de Massat :

carte ours.PNG

Il existait, à Ercé, une "école" pour les ours "savants" et la quasi totalité des montreurs d'ours sont natifs des localités entourées, plus Ustou et Aulus (vallée de l'Alet). Pour devenir orsalher, il fallait d'abord se procurer un ou plusieurs oursons en âge d'être dressés et donc tuer la mère : double profit car dans l'ours (comme dans le cochon) tout est bon et se vend cher, la viande, la graisse à laquelle on reconnait des vertus curatives réelles ou légendaires, les pattes et bien sûr la peau. Les oursons vivront dans la cour de la maison, comme des chiens et pourront constituer la dot de la fille à marier.

Tout paraît presque idyllique l'ours élevé en famille ira à l'école d'Ercé et fera gagner sa vie à son maître, au cours de leurs pérégrinations, ils vivront et dormiront ensemble. Sauf que vers un an, le jeune ours devra subir l'abominable ferrade : l'opération consiste à lui percer la cloison nasale au fer rouge et à y introduire un gros anneau de fer qui, à la moindre incartade, le rappellera, par la douleur, à l'obéissance ! L'opération n'est jamais pratiquée par son maître mais souvent par le forgeron du village.

L'ours n'est jamais appelé ainsi dans la vallée, on dit le Monsieur ou Martin en souvenir de Saint Vallier, à qui Saint Martin de Tours avait offert un âne qui fut dévoré par un ours dans les montagnes pyrénéennes. En colère (c'est pourtant un des péchés capitaux), le saint imposa au tueur de remplacer son âne en guise de pénitence... et c'est dans cet équipage qu'il poursuivit son voyage.

On trouve dans la série M (6M62 AD 09), les "carnets de saltimbanques" demandés par les montreurs d'ours qui sillonnèrent l'Europe puis partir vers les Amériques et même jusqu'en Australie, il y sont qualifiés de "conducteurs d'animaux"

montreurs d'ours 1865.PNG

Des dizaines d'hommes quittent ainsi leur vallée parfois pour plusieurs années, ici 18 partant entre Mars et Juin 1865. Les destinations ne sont pas indiquées sur ces registres, elles le sont par contre sur les passeports pour l'étranger. Il existe, parait-il dans Central Park à New York, un Roc d'Ercé qui était le point de ralliement des Ariégeois émigrés... si seulement un New Yorkais pouvait lire cet article et m'envoyer la photo !!!

J'ai voulu dernièrement visiter le Musée d'Ercé, la grille était entrouverte, la porte grande ouverte, j'ai appelé, frappé, demandé aux voisins, personne et comme je suis polie, je n'ai pas osé entrer sans payer ! En Mai, pensant à cet article, j'ai fait une ultime tentative, la maison est à vendre et cadenassée. Il paraît que la Mairie va reprendre la collection du Musée mais quand ?

Voilà tout ce que je peux vous en montrer :

montreurs d'ours musée.PNG

Pour les collectionneurs de cartes postales anciennes, conservez précieusement les CPA d'ours, elles sont très recherchées donc rares et chères ! Ceux qui ne veulent qu'une reproduction, petit cadeau : les ours défendant l'église de Cominac contre les inventaires de 1905 (capturez gratis, c'est la mienne !)

ousailhers 001.jpg



17/06/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres