aujols-Laffont

W comme Wagon de chemin de fer

Nous avons vu que la vie d'agriculteur éleveur ne suffit pas à assurer la subsistance d'une famille dans la moyenne montagne, il faut aller se procurer des revenus à l'extérieur. Le milieu du XIX° siècle va diversifier les possibilités d'embauche.

Le Second Empire s'attelle à moderniser les voies de communications terrestres : réfection des routes, constructions de ponts et de tunnels et surtout création du réseau de chemin de fer. Ces chantiers génèrent nombre d'emplois, souvent peu qualifiés comme terrassier et les jeunes gens s'empressent de s'embaucher pour se constituer un pécule et ramener tout ou partie de la paie à l'oustal. Les grands travaux vont se poursuivre après la chute de l'Empire.

Il est difficile d'évaluer le nombre de Massadels ayant participé à ces grands chantiers et les traces que nous trouvons sont souvent des actes de décès.

Le 11 Juin 1856, Jean Sutra Postillou travaillant sur le chemin de fer, décède à Névian :

 

 Jean Sutra.PNG

 

Le 21 Octobre 1866, Joseph Servat, natif d'Aleu, « homme d'équipe au chemin de fer du Midi » décède à l'hospice Saint Charles de Cette où il demeurait :

 

 Joseph Servat.PNG

 

Indépendamment de ces fins tragiques, il est vraisemblable que beaucoup revinrent la tête pleine de rêves pour leurs futurs enfants : conducteur de locomotive, un beau métier et autrement plus lucratif que celui de paysan ; un métier d'avenir qui plus est, l'entretien des voies aussi fourni des emplois. Ils en rêveront, enverront leurs enfants à l'école et ceux-là quitteront la vallée pour un emploi salarié et des revenus moins aléatoires...

Après quelques recherches en ligne sur la Compagnie du Midi qui exploitait les 16 départements du Sud Ouest, j'ai découvert que le centre des Archives SNCF de Béziers détenait plus de 20.000 dossiers de personnel de cette compagnie. Une visite s'impose !

 

Peut-être Jean-Pierre Piquemal Litoir, qui donne procuration à son épouse en 1862, a-t-il un dossier permettant de savoir s'il rejoignit au non la vallée à sa retraite.

 

P Litoir.PNG

 

« M Jean Pierre Piquemal, homme de peine au chemin de fer du Midi, demeurant à Cette... »



27/06/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres