aujols-Laffont

Z comme Z'avez dit codicologie ?

J'ai toujours adoré ces sciences peu connues du grand public et qui portent de si jolis noms ! Déjà, lors de ma maîtrise de Lettres, il y a fort longtemps (au siècle dernier, pour tout dire), j'avais choisi un certificat d'onomastique, juste pour la beauté du nom ; bien m'en prit, car je me suis passionnée pour cette étude des noms propres qui m'a rendu service en généalogie...

 

Mais revenons à la codicologie qui vient du mot codex, ancêtre de livre. C'est une « partie de la paléographie qui étudie les manuscrits pour eux-mêmes et non pour leur contenu » (Dictionnaire Lexis)

Elle étudie donc la fabrication des manuscrits mais aussi les accidents qui ont pu les toucher, vers, corrosion, taches, ou encore numérotation des feuillets, reliures diverses entre deux manuscrits et les types de support (papier, parchemin) taille et couverture, rien ne lui échappe.

 

Il faut aimer les vieux papiers et prendre plaisir à les manipuler (même si, dans mon cas, je n'aime pas avoir les mains sales et poussiéreuses...)Pourquoi n'y-a-t-il pas, chez nous, de gants obligatoires comme dans les archives anglo-saxonnes, ils éviteraient que nous contaminions des manuscrits souvent fragiles ?

En étant attentif, on peut découvrir des indices amusants comme les ancêtres du trombone.

 

Voici deux exemples de liens entre feuillets qui semblent être en boyau

 

liens entre feuillets 1.PNG

( ces deux photos proviennent de la sous-série 15J3 AD 09)

 

liens entre feuillets 2.PNG

 

La méthode de « torsade » paraît absolument identique, faisait-elle partie de l'apprentissage du métier de clerc ?

 

Enfin apparut l'épingle avec un mouvement de "couture" comme s'il s'agissait d'un élément plus souple :

épingle.PNG

( AD 09 15J8)

 

Les feuilles peuvent aussi être reliées en cahier à l'aide, ici, de ficelle :

 

reliure en cahier extérieur.PNG

extérieur d'un cahier rôle de taille de 1733

reliure en cahier.PNG

intérieur d'un cahier

Il s'agit ici d'un dénombrement de bétail dans un rôle de taille de 1756, les feuilles sont cousues entre elles ( AD 09 15J14)

 

Mes trouvailles préférées : deux belles reliures de registres, sans doute aussi en boyau :

 

reliure de registre 2.PNG

(AD 09 15J15)

 

reliure de registre.PNG

 

On peut aussi faire une belle collection de tampons de papier timbré, témoins des généralités dont dépendit la vallée de Massat : Montauban puis Auch (en sous série 15J)

 

tampon 5-1-1675.PNG

(document daté du 5 Janvier 1675)

 

papier timbré Gen de Montauban 15-5-1695.PNG

(document daté du 15 Mai 1695)

Massat généralité d'Auch 27-12-1739.PNG

(document daté du 27 Décembre 1739)

 

 Parfois aussi, on trouve des parchemins utilisés au XVIII° siècle, vraisemblablement des palimpsestes dont nous ne connaîtrons jamais le texte initial puisque, par définition, il a été gratté ! Je ne sais pas si la photo est convaincante mais au toucher, il est évident que ce n'est pas du papier et la couleur crème ou beige clair confirme, la texture, la rigidité aussi.

 

parchemin.PNG

(document daté de 1744, AD 09 15J9)



30/06/2017
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres