aujols-Laffont

Les passeports pour l"intérieur

Nous avons vécu une période de restriction de déplacement depuis 3 mois maintenant, et cela a fait râler beaucoup de monde, puis des déplacements limités à 100 km ! Rendez-vous compte, ce n'est rien ! Pour nous ...Ouf, c'est fini mais avec une épée de Damoclès sur la tête !

Et pourtant nos ancêtres ont vécu des contraintes bien pires pendant plus de...70 ans ! Un passeport était obligatoire pour quitter le canton et un canton, ça fait bien moins de 100 km !!! Pour les Massadels, cela signifiait ne pas quitter leur vallée !

Certes ils partaient pour des migrations saisonnières, pour colporter mais auparavant il fallait obtenir le document à la Mairie (notre attestation). Une démarche difficile pour eux qui ne savaient ni lire ni écrite et parfois aussi quelques heures de marche pour se rendre du hameau à la Mairie (si elle existe !) 

 

Le décret du 10 Vendémiaire an IV impose ce document à tous les citoyens qui veulent quitter leur canton, Liberté mais surveillée ! Le passeport permet de contrôler les déplacements, leurs motifs, il permet aussi de surveiller les délinquants, les jeunes fuyant la conscription et d'organiser une lutte contre la mendicité. Il doit avoir peu d'efficacité en Ariège où tout le monde connait les sentiers de montagne qui permettent d'éviter les contrôles et les contrebandiers ne changent rien à leur commerce lucratif !!!

L'Empire et les régimes suivants ne changent rien à ce moyen de contrôle bien pratique, l'habitude est prise, tant mieux

 

Mais pour le généalogiste, c'est une mine de renseignements sur ses ancêtres : en plus de l'état civil du porteur, nous avons sa description physique et sa destination, de quoi faire un peu mieux connaissance

Seulement voilà ces documents volumineux : registres d'enregistrement, passeports et carnets de souche ont souvent été détruits...

La fiche de recherche des Archives Nationales signale ces autodafés regrettables !

 

éliminations AN agrandi.png

 

On trouve généralement les documents rescapés en série L pour la période révolutionnaire puis M ensuite mais aux AD de Foix j'ai trouvé un registre d'enregistrement en 1J308 (An VIII- An XII)

Même si les renseignements sont réduits au minimum dans ce document on trouve tout de même l'identité des requérants, leur profession et leur destination, ce qui n'est pas négligeable. En voici quelques extraits :

 registre de l'an 8 extrait 1.PNG

 " Du 14 Nivôse an 8 autre pour Jean Baptiste Marty pour aller à Salles département de l'Aude et a signé

Du 15 susdit  autre pour Charles François Bernard Desserres propriétaire pour aller à Toulouse et a signé

Du 18 dudit autre pour Anne Bardon pour aller à Bordeaux et a signer..."

 

Les 4 grandes villes de destination sont Toulouse en premier puis Bordeaux, Carcassonne et Paris . Viennent ensuite Montpellier, Narbonne, Perpignan et même Castelnaudary, mais nous voyons que même pour Salles dans l'Aude, il faut un passeport …

 

ôur aller à Foix.PNG

"Du 14 Nivose an 8 autre au ? Raymond  Laivinez cadet pour aller à Foix et a signé "

 

Et pour Foix aussi ! C'est donc bien le canton qui indique les limites de déplacements ! Par curiosité regardez l'étendue du vôtre, vous allez être surpris...De nos jours, on ne parle plus guère de canton mais de communauté de communes par exemple. Mais au début du XX° siècle, le canton avait encore une importance, ne serait-ce que pour le Certificat d'études primaires : le premier de canton jouissait d'une belle notoriété !

 

allant à Ussat.PNG

"autre pour le sieur Antoine Lafage allant à Ussat et a signé

Dudit autre pour Jean Dupui allant à Ussat et a signé "

 

Ussat aussi ! Pour prendre les eaux ou colporter ?

 

Certains demandent un passeport pour tout le département, ici un instituteur mais souvent des commerçants 

 

passeport pour le département.PNG
"Dudit  autre pour Henry Bernard , instituteur pour voyager dans le département de l'Ariège et a signé " 

 

2 départements.PNG

"Dudit autre en faveur de Jh Serre et de Mr de Verre natif de Lescure canton de Rimont pour voyager dans les départements de l'Ariège, l'Aude et la Haute Garonne et a sur l'attestation de Bd Delprat et Jn Louis Vidal fils qui ont seuls signé"

ou 3 !

 

ayant dispense définitive qu'es aco.PNG

"Dudit autre pour Jean Marie Boué ayant dispense définitive, allant à Toulouse et a signé"

 

qu'est-ce qu'une « dispense définitive » ? un petit os à "rousiguer" pour un prochain billet ? 

Notons que ces passeports sont valables un an et payants sauf pour les indigents notoires; sont-ils les bénéficiaires de cette dispense ou au contraire les notables, ou les deux ? 

 

Une autre lecture de ce registre nous permettrait de quantifier le nombre de candidats au voyage capables de signer, à première vue (sans comptage rigoureux) ils semblent plus nombreux que la moyenne

 

Une lecture indispensable sur le sujet : un article paru dans les Annales de Normandie en 1991 p.179-215 "Voyages et déplacements au XIX° siècle / Alain Becchia, disponible en ligne sur le site "Persée"

 

 Ce passeport tombe en désuétude dans les années 1860, ce qui est étonnant lorsque l'on connait le souci de tout contrôler du Second Empire !

 

 Signalons tout de même que les "gens du voyage" ont été soumis au carnet anthropométrique jusqu'en 1969, puis au carnet de circulation supprimé en 2012 seulement, le livret de circulation en 2015.!

 



11/06/2020
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres