aujols-Laffont

L'eau, ressource précieuse

Un trésor, l’enjeu du XXI° siècle, à ne pas gaspiller, polluer ; à partager, les medias nous rebattent les oreilles de ces slogans (des informations capitales, je suis d’accord) ! Mais croyez-vous que nos ancêtres en faisaient peu de cas ? Qu’en ayant à foison, ils ne s’en préoccupaient pas ?

Froidour écrivait que les Cousserannais avaient mis au point « des aménagements admirables de toutes les eaux qui sont sur les montagnes les plus hautes et qu'ils conduisent tout le long de ces précipices, les tournant et les détournant ainsi que bon leur semble par de petits canaux qu'ils font au moyen desquels arrosant incessamment ces lieux qui naturellement seraient secs et arides, ils font de très agréables prairies » (cité par JF Soulet La vie quotidienne dans le Pyrénées sous l'Ancien Régime p. 96)

Même si l’Ariège et les vallées de montagne en sont dotées en abondance, vous allez voir que cette ressource naturelle est au centre de la vie quotidienne, depuis toujours, elle est source de conflits et d’actes notariés. On ne vend ou ne partage jamais une terre sans mentionner l’eau !

 

illustration 1.PNG

« d’un pré avec les eaux qui en dépendent pour l’irrigation dit la goutto, situé au quartier de Brenseit et limité au levant par Antoine Piquemal … » ( vente du 29-5-1853 d’un pré de Bernard Laffont à Galy Cabeilh )

 

Mais on peut aussi vendre de l’eau sans terre, enfin plus exactement une partie des eaux ou des droits d’eau…Nous verrons que ces transactions sont, en général très détaillées, prévoyant les jours et même les heures :

 

illustration 2.PNG

« une partie des eaux servant à l’irrigation d’un pré, dit la Ramoulat, situé au quartier de Liers, commune de Massat, confrontant Pierre Laffitte de Petit dit Jousipy, Jean Benazet… » (vente du 21-5-1882 entre Jean Sentenac Coublé et Raymond Laffitte de Petit chez M° Galy Gasparrou)

 

De l’eau pour les champs, les prairies (pour avoir deux coupes de foin) et les bêtes, c’est important mais il en faut aussi pour les hommes ! Interrogez-vous, vous qui n’avez qu’à tourner ou relever un robinet pour que l’eau, potable en plus, coule ! Vous en avez besoin pour les tâches ménagères, l’hygiène corporelle, le ménage, la lessive et même le lave vaisselle. Si, du jour au lendemain, vous deviez parcourir des centaines de mètres avec des sceaux ou des cruches… et pourtant j’ai trouvé des hameaux où il fallait parcourir 800 mètres pour aller au ruisseau et revenir bien sûr !! Dans tous les villages, il y a des fontaines, de vieux lavoirs, des abreuvoirs mais ils ne sont pas si anciens que cela !!

Enfin, en cas de catastrophe, le 18 n’existait pas ! Le fourrage est au fenil au dessus de la maison, la moindre flammèche, étincelle prend dans le chaume de la toiture et tout s’embrase. Comment éteindre, même avec la solidarité des voisins si l’eau est à prés d’un kilomètre ! 

Des sources, des cascades, des ruisseaux et des rivières plus ou moins « coléreuses », il y en a partout dans la vallée de Massat (et dans toute l’Ariège), même au bord des routes,

 

 illustration 3.PNG

                                                                 (col de la Crouzette)

 

Cette photo me remémore une chanson célèbre de Guy Béart : « l’eau vive »

« Elle court comme un ruisseau que les enfants poursuivent

Courez, courez, vite, si vous le pouvez

Jamais, jamais, vous ne la rattraperez »

 

Le problème est bien là, l’eau est partout en Ariège mais elle est « vive » et il est difficile de la capter, de la canaliser pour qu’elle puisse servir les hommes.

Ces sources et magnifiques cascades sont mentionnées sur les cartes de rando (papier ou en ligne si vous avez du réseau dans la montagne…)

 

illustration 4.PNG

                                                                       (Entre le Port et Vicdessos )

 

et donc l’eau se perd alors que le hameau en a besoin au quotidien mais il faut la capter et les travaux sont onéreux pour une population pauvre… c’est ainsi que l’on en trouve pléthore de traces chez les Notaires, voire dans la Justice de Paix, en cas de conflits.



21/09/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres