aujols-Laffont

A comme Annuaires de l'Ariège

Une source que j’ai négligée par ignorance de son contenu ! Pour moi, un annuaire ne contenait que des noms et des adresses avant l’arrivée du téléphone. Grâce à Mme Piquemal, j’en ai découvert le riche contenu et la multitude de renseignements exploitables !

Venait d’arriver dans le fonds des AD le volume de 1914, en plus une année cruciale au début de la Grande Guerre, une aubaine qu’elle me fit partager avant même qu’il soit coté et donc communicable… Les vallées de Massat et d’Oust furent promptement numérisées et le soir, je pus mesurer l’intérêt des renseignements.

Maintenant, comment les exploiter…je n’ai pas pensé une minute à vous infliger un article par année, il fallait faire une synthèse et dégager une problématique.

Voilà les années dont disposent les AD 09  et la cote du périodique :

 

années disponibles aux AD 09.PNG

 

Que contiennent ces annuaires ?

Chaque village des différentes vallées est présenté ; sa situation géographique, géologique, démographique et surtout économique.

 

Aleu annuaire 1914.PNG

(Aleu , Annuaire 1914)

 

Ses richesses historiques ne sont pas oubliées.

 

Massat 1914 grottes.PNG

 

On trouve aussi des informations religieuses et des portraits de célébrités locales, bref ils sont les ancêtres de nos guides touristiques et de nos « pages jaunes », sans numéro bien sûr ! Mais, indiquant toutes les ressources administratives et les artisans…

C’est donc un reflet de la société et de son dynamisme, certes on trouve un peu pêle-mêle les riches propriétaires, les instituteurs, les receveurs buralistes, les curés et les artisans ou commerçants :

 

Massat 1914.PNG

(Annuaire 1914 Massat)

 

Bon, maintenant il suffit de trier ces informations et de les synthétiser en tableaux, travail parfois fastidieux, mais, après, peut-être allons-nous pouvoir visualiser « en direct » les effets de l’émigration massive de la deuxième moitié du XIX° et du premier quart du XX° siècle sur l’économie locale des vallées. Peut-être, aussi, la sinistre empreinte de la Grande Guerre est-elle visible...

Au fil des années, des métiers auront disparu, d’autres émergeront ; je vais donc étudier ces annuaires par « sondage » par tranches de 10 ans ou environ en fonction des ressources disponibles, le premier annuaire datant de 1834.

Du point de vue strictement généalogique, ces annuaires indiquent les patronymes mais sans sobriquets, quel dommage, c’eût été très intéressant. ! Mais «  en croisant » avec l’Etat civil, qui indique les professions, on peut aussi retrouver la profession d’un ascendant mentionné dans l’annuaire.



01/11/2018
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 58 autres membres