aujols-Laffont

Retrouver les biens grâce au cadastre Famille Auriac Coupet

Nous avons vu  la saga du testament et du partage ; pour engendrer tant de conflits, ces biens devaient être conséquents ! Famille Auriac Coupet et Famille Auriac Coupet : le partage

 

Voyons ce qu'il en est en nous plongeant dans la série P pour évaluer leur superficie et les situer.

Dans le partage, vous avez un extrait de la matrice cadastrale des biens d'Arnaud Auriac Coupet, elle date de 1809. On y trouve aussi les biens de son frère Simon, mais, et c'est le problème, le plan de 1809 n'existe plus ! Dans le plan suivant, celui de 1812, le numéro des parcelles a changé !

Heureusement les fiches de correspondance ont été conservées... le jeu consiste donc, à l'aide d'une règle (outil indispensable, car les fiches sont petites, les numéros aussi et au bout de 10 parcelles on commence à ne plus "avoir les yeux en face des trous" , ils "papelègent") à établir la correspondance entre les 2 numéros, reste à situer les biens tant convoités, et ayant mené une famille au bord du procès...

 

Les superficies sont évaluées en perches, il faut donc à chaque fois faire un petit calcul, la perche carrée valant 9,93 m2 à Soulan, si vous êtes d'accord pour éviter toute migraine, nous dirons 10 m2.

 

Arnaud possède une maison, celle qu'il qualifie dans son testament de "maison vieille" (n° 1660) et qui a une superficie de 52 m2. Aïe ! on est loin de la maison de maître, ce n'est pas très spacieux pour une famille de 6 personnes.

Il a ensuite deux jardins, l'un de 44 m2, l'autre d'une perche (10 m2). Deux granges, l'une de de 32 m2 au Foulgarol, l'autre de 26m2 au Laréou. En terres labourables : une de 9 perches au Foulgarol, une de 6 perches au Coustalet, 12 perches trente au Courrels, 11 perches 10 au Laréou et 8 perches 30 au Bousquet. En tout, environ 370 m2 . Il est plus riche en prés : au Gourp (17 perches 50), au Carol (10 perches 50, 12 perches 50 et 13 perches), au Courrels (20 perches 10) au Canelé (13 perches) et au Lubac (10 perches et 9 perches 10) Ce qui donne en tout presque 1000 m2

 

Pourquoi vous avoir infligé cette lecture fastidieuse ? C'est vraiment barbant ces perches carrées et ces superficies ! En fait, cela me semble essentiel car cela reflète : l'extrême morcellement des terres, leur dispersion dans l'espace et la précarité dans laquelle vit cette famille qui a 23 livres 09 de revenus...

Et Arnaud est plus aisé que Raimond Laffont del Cardaÿre, le beau-père de sa fille Marianne qui possède moins d'un arpent mais qui rapporte 29 livres et dont la maison fait 62m2.

 

Maintenant voyons les plans cadastraux : (vous pouvez cliquer pour agrandir !)

 

biens auriac coupet 1 001.jpg

biens Auriac Coupet 2 001.jpg

 

Voici donc la totalité des biens de Raymond Auriac Barlique dit Coupet et leur partage entre les deux frères Arnaud, en rouge et Simon, en noir (ils ont une soeur Marie, mais elle a été dotée à son mariage).

En vert, j'ai entouré des parcelles de dimensions extrêmement petites (qui n'appartiennent pas à la famille) mais qui, à l'échelle, font moins de 52 m2, dimension de la maison vieille n° 1660, un exemple flagrant du morcellement des terres contre lequel voulait lutter le droit (certes inégalitaire et "injuste" à notre sens d'hommes de l'an 2000) d'aînesse absolue.

 

Une quinzaine de lopins de terres générant autant de disputes sont bien le symptôme de l'extrême pauvreté de la population ! Et Arnaud et Simon ne sont jamais qualifiés d'indigents, loin de là...

 Un conseil, si vous devez faire des recherches dans la série P aux AD 09, demandez l'aide de Madame Piquemal, elle y est à l'aise "comme un poisson dans l'eau" et je la remercie beaucoup ; sans elle, cette recherche n'aurait pas été aussi fructueuse. Elle est, en plus, de Massat, chauvinisme de vallée oblige.

 

Pour avoir bien étudié le plan, je suis pratiquement sure que lorsque, mes cousins et moi , avons loué un gîte au Fourgarol , nous avons dormi et vécu dans la maison partagée de Simon et Arnaud Auriac Coupet, nos AAAGP ! C'est à dire dans la "maison vieille" (depuis très bien rénovée !)

 

gîte Fourgarol 1.PNG

  Malgré la décontraction apparente et le bon feu de bois, nous travaillons "d'arrache-pied" à classer les photos et découvertes du jour et à planifier (ça, c'est la spécialité de Francis) les visites du lendemain... nous n'avons qu'une semaine ensemble, il ne faut pas perdre de temps, sauf pour un café croissant à Massat

café à Massat.PNG

 

On peut aussi emprunter, sans l'avoir planifié, une "route forestière" (heureusement que ma voiture tolère tous les revêtements, même un chemin juste empierré) et se retrouver dans un lieu sublime : le col d'Erp :

 

Erp.PNG
  

Le choix du gîte n'était pas dû qu'au hasard, je savais que le grand-père Auriac Coupet résidait dans ce hameau et j'espérais identifier l'oustal sur place...une dizaine de maisons seulement !

Ceci dit, le séjour fut enchanteur, les propriétaires charmants et accueillants et le prix tout à fait raisonnable même si, pour rejoindre le hameau ce n'est pas évident ! Chemin très étroit et aucune indication après le hameau de Pissou (où nous devons aussi avoir des cousins Benazet...).



09/09/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres