aujols-Laffont

Grosse ambiance dans les villages !

 

Les premières decennies de la III° République voient les passions se déchaîner et ce n'est pas « à fleurets mouchetés »: Rouges contre réactionnaires, les plumes sont trempées dans le vitriol et les missives s'affichent dans les colonnes des quotidiens...

Pendant que les Républicains espionnent les faits et gestes des curés, ceux-ci , en chaire fustigent leurs adversaires allant jusqu'à interdire à leurs ouailles la lecture de certains quotidiens « sentant le souffre » comme La Dépêche !

 

ill 1.PNG

 Le 1° Avril 1886

Les Maires eux aussi sont surveillés de près, qu'ils ne s'avisent pas d'arborer et de galvauder leur écharpe tricolore n'importe où !

Il faut tout de même remarquer que le curé de Montoulieu a eu une idée pour le moins bizarre !

 

ill 2a.PNG

 

ill 2b.PNG

Le 21 Juin 1886

L'enseignement congréganiste est lui aussi l'enjeu de conflits, l'école sous la République se doit d'être publique et laïque

 ill 3 a.PNG

 

 ill 3 b.PNG
(La dépêche 6-7-1888)

L'article joint un rapide calcul : les frères coûtent 3600 fr par an et les soeurs de Nevers 2500 fr à la commune

 

Parallèlement les enterrements civils sont relatés avec enthousiasme et mettent en relief le decorum et la conviction des participants

 

Bref, tout un courant d'opinion réduit au silence pendant les années du Second Empire, brimé par la censure, peut enfin s'exprimer au grand jour et ne s'en prive pas !



04/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 173 autres membres