aujols-Laffont

K comme Kerkabanac et sa gare

Un trajet Saint-Girons, Perpignan par Quillan fut envisagé par les chemins de fer du Midi ; il pouvait passer par le canton d’Oust et/ou celui de Massat. Le débat fut intense sur le lieu d’implantation des gares et les travaux avaient même commencé, la route des tunnels en est le vestige principal .En 1905, Kercabanac aurait pu devenir une gare !

Dans les délibérations du Conseil Municipal de la commune du Port du 2 Septembre 1906, voici un résumé des décisions :

 

gare 1 bis.PNG

 

« Le conseil après une longue discussion donne un avis favorable pour les emplacements des gares de Lacourt et d’Oust-Seix et demande que celle projetée à Soueix soit établie à Kercabanac, pour les considérations suivantes :

Considérant qu’une gare à Soueix est appelée à desservir une population de 13544 habitants et que cette population est pour ainsi dire celle du canton de Massat.

Considérant que la population de Massat est continuellement en voyage, qu’elle n’est qu’un va et vient … »

 

gare 2.PNG

 

« Considérant que les plus importantes communes de Massat ont à parcourir sans voie ferrée une distance de 20 kilomètres pour se rendre à Kercabanac et que de là les voyageurs seront obligés de se diriger dans la vallée de Seix s’ils veulent prendre le train pour aller à Saint-Girons d’où il résulte que le parcours à pied devient plus long et la dépense du train plus coûteuse tandis que les habitants de la vallée de Seix appelés à être desservis par la gare de Soueix, s’ils ont un petit..

 

gare 3.PNG

 

(AD 09 Délibérations du Conseil Municipal du Port 309EDT/D2 ou 3)

« parcours à faire pour se rendre à Kercabanac, ils diminuent la dépense d’aller à Saint-Girons.

Considérant encore que de nombreux minerais ont été découverts sur tous les points du canton de Massat et notamment de la commune du Port, ce qui va rendre encore de plus en plus important le canton de Massat et où à l’avenir pour l’exploitation en ces minerais ; la Compagnie des chemins de fer du Midi trouvera un bénéfice en prolongeant la ligne dans notre vallée.

Après toutes ces considérations ; le Conseil veut espérer que l’Etat ne laissera pas en infériorité un canton aussi important que celui de Massat dont les six communes comprennent une population de 12315 habitants : que cette population considérable respectée pour son activité est dispersée sur une superficie de 18174 hectares où la culture est étendue et intensive.

Le Conseil ose espérer encore que la Compagnie des chemins de fer du Midi ne négligera pas l’appoint que le canton de Massat doit lui apporter en voyageurs et marchandises. »

 

La commune de Biert fit le même choix 

Mais aucune gare ne fut construite à Kercabanac et pas la moindre voie ferrée ne vit le jour, ainsi les deux vallées passèrent à côté du progrès ferroviaire et des crédits furent dépensés en pure perte…!!



13/11/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres