aujols-Laffont

La trilogie de Jean Fléchet

Il s'appelle Gaston, né cadet dans une grande fratrie de paysans pauvres d'Ercé. Autant dire que, pour lui, l'avenir ne s'annonce pas brodé d'or et de soie ! Il pourrait épouser sa voisine qui, en plus, ne lui déplaît pas et dont le père fait figure de paysan aisé ; seulement c'est une aïnada, une aînée, fille unique. Il ne pourra pas amener la dot, il n'a aucun droit. Comme beaucoup de cadets, il va devoir se fabriquer son avenir seul et avec son imagination et ses forces comme seuls recours...

Un ourson, bien sûr, il n'est pas le premier à rêver d'en capturer un dans la « tute » de sa mère ; beaucoup de courage et d'audace comme seul investissement ! Une fois le rapt accompli, l'ourson souvent nourri aux dépends de la ration de son jeune maître, l'aventure peut commencer avec, qui sait, la fortune au bout d'un long chemin d'errance.

Gaston est curieux et intelligent, il fait des rencontres, apprend à lire et à écrire avec un vieux colporteur prônant, à la suite de Prudhon, la vie égalitaire au sein des phalanstères. Il côtoie la haute bourgeoisie dans les villes d'eau où les femmes viennent soigner leur langueur ou leur phtisie et les bas-fonds de bien des villes où il fait étape. Et, bien sûr, il rêve de l'Amérique, "pays de cocagne" entre tous...

Découvrez ses aventures, ses rêves et ses déconvenues dans cette trilogie passionnante. Ces romans sont aussi des témoins des mœurs d'autrefois : "Le montreur d'ours", "les colporteurs" et "les années fantastiques"... 

 

Jean Fléchet.PNG

 

Jean Fléchet: réalisateur de films, fondateur des « Films verts »



08/01/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 64 autres membres