aujols-Laffont

Les guerres carlistes

En fait, je ne connais rien de l'histoire de l'Espagne et ce qui m'a interpellé, dans la presse ancienne c'est qu'on mentionnait des intrusions de « Carlistes » aussi bien dans les années 1847 que 1875.

Comme à l'ordinaire, une foule de questions : qui sont-ils ? Pourquoi passent-ils en France ? Pourquoi les mentionnent-t-on dans L'Ariégeois ? Sont-ils dangereux, hostiles au pays dans lequel ils cherchent refuge ? Sont-ils armés ?

Je pense poser les inquiétudes de nos ancêtres face à ces « réfugiés » .

 

Que sont les guerres carlistes ? Rassurez-vous, vous n'aurez pas droit à un cours d'histoire de l'Espagne piqué dans Wikipedia ou mieux dans l'Encyclopédie Universalis.

Si j'ai bien compris, ce sont des guerres civiles consécutives à la succession au trône et qui se réactivent donc à chaque décès d'un monarque.

 

Voilà pourquoi on trouve des traces de ces guerres dans la presse ariégeoise au cours de plusieurs décennies : il y eut 3 guerres « carlistes » : la première  de 1833 à 1840 (dont on ne trouve pas de trace dans l'Ariégeois qui ne fut fondé qu'en 1846) ; la seconde de 1846 à 1849 et la troisième de 1872 à 1876. A moins qu'il y en ait eu une quatrième en 1936-1939, le parti carliste s'étant joint aux troupes franquistes...

 

Comment fuir l'Espagne en cas de revers ou de défaite ? La seule frontière passe par les Pyrénées de Bayonne à Perpignan (ou vers le Portugal) et ce sont les traces que l'on retrouve dans la presse locale :

 

bandes carlistes l'Ariégeois 27-7-1847.PNG

(L'Ariégeois 27 Juillet 1847)

 

carlistes à Massat l'Ariégeois n° 78.PNG

 

carlistes l'Ariégeois 24-7-1875.PNG

(L'Ariégeois 24 Juillet 1875)

 

Apparemment ils ne causent que peu de dommages (quelques jardins à Boussenac et un « squattage » de hangar à Bougareit près de Massat). Ils ne sont pas agressifs envers la population et font même « une dépense considérable » au Rieuprégon ; sans doute à l'auberge qui y existait pour se restaurer et boire à leur fuite réussie !

La population locale ne semble pas s'en inquiéter outre mesure, auquel cas, la presse s'empresserait d'en faire écho...

Pourquoi certains sont-ils arrêtés ? La France ne prend pas partie dans les guerres carlistes mais ces fugitifs entrent sur notre territoire, armés ! Ils ne sont pas stoppés à la frontière mais internés par « mesure de sécurité » sans doute. La même solution fut appliquée plus tard au moment de la Retirada.

Pourtant, il semble bien que nombre de Carlistes, habitués des sentiers de montagne (contrebandiers peut-être) aient pu passer sans encombres en France et la presse ne relate aucune exaction grave à leur encontre.



06/03/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres