aujols-Laffont

Suite et fin de l'histoire d'Antoinette !

Grâce à Marianne, j'ai eu la date du mariage d'Antoinette ! J'avais parcouru trop vite les tables décennales particulièrement fournies en Piquemal et voici encore un exemple de l'importance capitale des sobriquets en Couserans !

Antoinette se marie le 13 Juin 1876 à Massat mais avec Jean Piquemal Pastré :

X P Pastré.PNG

or son premier prétendant dans le Contrat dicté par Joseph Loubet Capera était  Jean Piquemal Baluard

Cm P Baluard 1874.PNG

Autre indice inquiétant figurant dans son acte de mariage, Antoinette est toujours dite née de père et de mère inconnus ; il n'est fait aucune mention de son adoption testamentaire. De plus, c'est l'Hospice de Toulouse qui lui délivre l'autorisation de se marier...

Il faut donc retrouver le second contrat de mariage d'Antoinette, en espérant que l'autorisation de l'hospice y soit annexée, et vérifier qu'elle a bien hérité de la succession de ses parents nourriciers. Il a été établi le jour même du mariage chez Maître Galy Gasparrou et Antoinette est assistée par Jean-Baptiste Rives, géomètre à Massat, nommé par l'Hospice mais l'autorisation, pourtant dite "ci-annexée" a disparu et, là non plus, il n'est pas fait mention de l'adoption. Cependant, Antoinette réside au Caychounet vraisemblablement dans la maison du couple Loubet Capera et elle se constitue une dot :

 

CM Antoinette Bavire 13-6-1876 dot.PNG

"La future épouse se constitue en dot tous et chacun des droits et biens meubles et immeubles qui lui appartiennent en propre ...déclarant les parties que ces droits et biens sont de valeur de 500 fr environ."

Ce qui constitue une dot honorable pour l'époque. De son côté, Jean reçoit de son père, "au titre de préciput", "la quatrième partie du quart des biens" qu'il laissera à son décès ; bref, un contrat de mariage classique dans lequel ne transparaissent aucune difficultés de succession.

 

Le 18 Août 1878 naît leur premier enfant prénommé Georges mais, dans les tables décennales, on ne lui trouve ni frère ni soeur. Que se passe-t-il ? Antoinette n'a que 19 ans lors de cette naissance. Il faut se résoudre à consulter la table des décès...

La suite est bien triste : Antoinette disparaît le 25 Septembre 1879 à 21 ans, son fils décède, lui, le 7 Juin 1880 à 21 mois.

Jean Piquemal Pastré se remariera à 43 ans, le 7 Février 1884, avec une veuve de 51 ans : Françoise Piquemal Bel.



25/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres