aujols-Laffont

Un souci : tout contrôler !

Au fil des pages, on voit que c'est la préoccupation principale du Préfet... dans ce département incontrôlable ! C'est d'ailleurs la mission qui lui a été assignée et il a fort à faire , les Ariégeois ne sont pas réputés faciles à « assouplir », par fierté, sens de l'honneur et tradition ancestrale : « Tocos y sé gaousos » …

 

extrait d'une bio sur un blog.PNG
 

(blog de Christine Belcikowski)

 

Il souligne plusieurs difficultés majeures dans ce contrôle : les communications difficiles et l'habitat dispersé qui ralentissent l'arrivée des instructions de la Préfecture 

 autre difficulté 1.PNG

 

; l'usage du patois et l'illetrisme de la plupart des habitants qui empêchent de comprendre ces instructions.

 

autre difficulté 2.PNG

 

Alors il propose d'instaurer un contrôle grâce à un magistrat local chargé de la « surveillance rapprochée » et vérifiant qu'aucun Maire ne commette un faux pas (ils furent nombreux à être révoqués avant qu'ils ne deviennent des élus au suffrage universel (cf M comme Maires Challenge 2019)

 

autre difficulté 3.PNG

 

 autre difficulté 4.PNG

 

  Comme ce fonctionnaire existe déjà, est en place , il suffirait d'étendre ses attributions et de lui octroyer une petite rémunération supplémentaire et peu de collaborateurs, d'où une dépense minime pour une efficacité maximale.

 

Finalement, il a de bonnes idées et peu coûteuses, ce Préfet : les curés pour l'Etat civil et le Président de l'Assemblée cantonale pour surveiller ! Est-ce du goût des habitants ? Le Préfet Brun n'est pas resté suffisamment en Ariège pour qu'on puisse en juger, du 2 Mars 1800 au 27 Juillet, date à laquelle il prend sa retraite.

 

 (L'intégralité de ce rapport est consultable aux AD 09 sous la cote Zo 2223 )



12/03/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres