aujols-Laffont

Guerre des Demoiselles

 

Un seul article dans ce blog sur ce sujet brûlant cf D comme Demoiselles (challenge 2015), c'est un scandale ! Quelle négligence honteuse, je vais m'employer à réparer cette lacune d'autant que deux liasses d'archives judiciaires sont en ligne : 3U66 et 3U67 pour le Couserans (d'autres sont disponibles sur Pamiers)

Rappelons rapidement le contexte historique, nous sommes à la Restauration et Charles X promulgue le 21 Mai 1827 le code forestier qui restreint notablement (c'est un euphémisme!) l'usage des forêts pour le pacage du bétail, la récolte du bois de chauffage et aussi de construction. Nos ancêtres petits paysans éleveurs sont pris à la gorge ! Sans l'usage de la forêt, ils ne peuvent survivre , ils continuent donc leurs habitudes ancestrales octroyées « de temps immémorial » par les seigneurs mais beaucoup de ces papiers ont été brûlés sous la Révolution ! Comment prouver ces droits ? S'en suit donc une grêle de PV dressés par les gardes forestiers contre ces paysans qui n'en peuvent mais !

La révolte gronde et finit bien sûr par éclater mais les insurgés ne veulent pas être identifiés et se déguisent et se griment un peu comme en temps de Carnaval... Sauf que les revendications sont précises et qu'il semble y avoir au moins quelques lettrés parmi eux

 

Lettre des Demoiselles Massat à évêque Sentenac de Sérou vue 403.PNG

" Les insurgés de la commune de Massat au prélât de L'Ariège 

Nous insurgés sous le masque de femmes dites Demoiselles Garehat curé de Biert et Séré de Soulan ont eu l'impudence de prêcher contre nous, lesdites paroisses vous ont écrit diverses fois, vous êtes inexorable mais nous saurons leur anseigner leurs manières de prêcher leur fanatisme en renouvellant la leçon qui fut donnée au clergé et à la noblesse en 1793. Leurs presbitaires seront écroulés et brûlés, leur mobilier pillé et brûlé, leur personne écartelées et leurs membres seront envoyés par les paroisses de l'arrondissement pour mieux donner l'exemple. 16 jours de tems vous sont donnés comme dirait la prophétie de Ninives. Sinon nous saurons les charger et tout soit dit 

signé le chef des Demoiselles  ANNE GRANE  Massat 1° (tache d'encre) l 1830 "

 (3U66 vue 403) 

 

Certes l'écriture n'est pas aisée mais la formulation est correcte, même recherchée   et, en 1830, très peu de gens peuvent et s'exprimer et écrire ainsi, et en Français, dans la vallée !!!  La référence à la prophétie de Ninive du prophète Jonas dans l'Ancien Testament pourrait même faire penser à un religieux ou un séminariste....

 

Bon je conçois que plus de 1200 pages d'écritures anciennes en découragent certains mais moi c'est mon plaisir … je vais donc vous indiquer les sujets traités au fil des pages et les vues reproduites ici

 

Dans la première liasse on trouve une procédure criminelle engagée contre des Demoiselles de Buzan

 liasse 3U66 Buzan.PNG

 

A la vue 231, nous voilà à Massat et le premier sujet est le procès de Jean Laffitte Vincentou (article suivant)

 

 liasse 3U66 Massat vue 231.PNG

 

Dans cette première liasse que je ne veux et ne peut résumer pour vous j'ai trouvé des palanquées d'idées d'articles plus ou moins incroyables comme des perquisitions organisées pour reconnaître...du bois !

Mais aussi des faits avérés comme le rassemblement de centaines de Demoiselles à Péguère, le drame de la métairie de Caplomb, les plaintes de M Laffont Sentenac et enfin des noms de Demoiselles arrêtées, les malchanceux, mais combien ont pu se fondre dans la nature ?



11/10/2021
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres