aujols-Laffont

La Préfecture brûle !

Non, je ne vous parle pas de Paris en 1870,  mais de Foix dans la nuit du 5 au 6 Brumaire an XII. La protestation contre l'Etat en place existait déjà : aujourd'hui c'est contre les taxes, et Dieu sait qu'il y eut bien des soulèvements populaires contre les impôts, en France « profonde », au cours des âges !!!

Mais, à l'époque, c'est contre la conscription que le peuple se révolte surtout parce qu'elle prend les aînés, les héritiers de l'Oustal , c'est un problème de ressources pour les ménages, indirectement enlever l'aïnat à sa terre c'est décapiter l'Oustal et réduire la famille à la pauvreté voire à l'indigence...

 

Alors, pourquoi la Préfecture de Foix a-t-elle brûlé ? Les Mairies avaient le pouvoir de « maquiller » leurs registres d'état civil et beaucoup de Maires ou d'adjoints l'ont fait ; des curés aussi dans les registres paroissiaux pour éviter tout recoupement possible ! Seulement le registre est falsifié lorsque l'enfant déclaré ou baptisé a grandi et redoute de partir « pour les Armées de l'Empire ». Vite, on en fait une fille ou on ajoute un bref acte de décès en bas de page... seulement le double des registres authentiques existent … à la Préfecture ! Il faut les détruire pour protéger les conscrits, les Maires très souvent complices (avec ou sans rémunération de la famille) et même les curés !

 

Alors brûler la Préfecture, c'est brûler les preuves de la falsification, l'incendie d'une Préfecture c'est avant tout une révolte contre le pouvoir centralisateur qu'il soit impérial, royal ou républicain, il ne "passe" pas en Ariège! Nous l'avons vu dans maints articles, les ordres transmis au Préfet viennent de Paris, que ce soit pour le choléra, la disette qui suivit la maladie de la pomme de terre etc...

 

Les « jacqueries » en sont les ancêtres et le processus est identique : discussions, échanges de doléances, contacts et cristallisation des revendications. Nos ancêtres y arrivaient très bien avant Facebook !!!

cf D comme Demoiselles, sinon pour les soulèvements dans toute la France, lisez LE livre d'Yves Marie Bercé : Croquants et Nu-pieds, les soulèvements paysans du XVI° au XIX° siècle » ,-Gallimard 1974

 

la préfecture brûle 1.PNG

 

 

Revenons-en à Foix en l'an XII, que s'est-il passé ? On n' incendie pas un édifice aussi imposant avec une seule allumette ! Il semble d'après les investigations menées que des "substances bitumeuses très inflammables" aient été retrouvées dans les débris. Mais des travaux étaient en cours dans les locaux de la Préfecture ; ces substances étaient-elles nécessaires pour les travaux  ? 

L'enquête collecte, bien sûr, de nombreux témoignages .... très souvent fantaisistes !

Et nous ne savons toujours pas qui est responsable de cet incendie qui a détruit de nombreuses archives et dispersé celles que des employés dévoués ont tenté de sauver en les jetant par les fenêtres ou en les transportant vers des ailes du bâtiment encore sauves. Personne n'eut la tête tranchée, ce qui était plutôt "à la mode " à l'époque !!!

 

Pour ceux que cet incendie, qui nous prive encore de bon nombre d'archives "cramées" ou dispersées, intéresse un fascicule retrace cet événement 

 

page de garde du fascicule.PNG

 ( AD 09 Zo79)

 

En attendant, cet incendie, en gommant les falsifications communales ou paroissiales, a évité le départ de nombre de conscrits, tant mieux pour eux qui sont nos ancêtres !!  Mais il a failli dans le même temps provoquer l'incendie de la cathédrale Saint Volusien, attenante aux bâtiments de la Préfecture (ancien couvent) et qui fut sauvée par le dévouement des charpentiers qui s'employèrent, pendant que l'incendie faisait rage, à tronçonner les poutres qui pourraient faire que le feu se propage à la nef de la cathédrale !!!

Que sont devenus les archives défenestrées pour les sauver ?

J'ai retrouvé, il y a deux ans, deux registres de l'an V et de l'an VI chez un brocanteur, je les ai achetés et donnés aux AD de Foix. Qui sait, bien des registres escampés par les fenêtres, ont pu être récupérés et se trouver encore dans des greniers sans que leurs détenteurs en soupçonnent la valeur et l'intérêt historique....    

 

( Si vous le souhaitez, je peux vous envoyer ou publier les scan de ce fascicule)



09/02/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres