aujols-Laffont

Terrassier

C'est un autre métier qui demande peu de qualification et, est assez prisé par les migrants du dernier tiers du XIX° siècle ! En effet, les chemins de fer se construisent et la pose des rails nécessite d'importants travaux de nivellement mais aussi la construction d'ouvrages d'art pour franchir fleuves et rivières, des viaducs ou des tunnels entre les vallées. Dans tous ces travaux des terrassiers sont nécessaires et cela représente des centaines d'emplois pour les jeunes souhaitant quitter les vallées pauvres de l'Ariège et, sans doute, d'autres régions montagnardes et déshéritées [j'attends vos témoignages à ce sujet et merci d'avance].

Leur vie rude les aura préparé à ce métier pénible, tout comme les portefaix, mais ils auront un salaire fixe et leur indépendance... C'est aussi un métier dangereux, la sécurité sur les chantiers n'est pas assurée comme de nos jours et les accidents ne sont pas rares : glissement de terrain, éboulement etc...

 

 La main d'oeuvre et les chemins de fer Abel Chatelain.PNG

(in La main d'oeuvre et les chemins de fer Abel Chatelain)

 

Deux jeunes du Port, employés comme terrassiers, trouvent la mort dans le Tarn lors de la construction du pont de Penne franchissant l'Aveyron, le 12 Juillet 1885. Il s'agit de Joseph Loubet Sartrou 18 ans et de Louis Loubet Chicou 17 ans.

 

+ Joseph Loubet Sartrou à Penne 12-7-1885 ° Le Port 2.PNG

" ...arrondissement de Gailllac, Tarn, sont comparus Dufaud Alexandre, 48 ans, fabricant de ? et Maffre Benjamin  âgé de 50 ans, instituteur , tous deux domiciliés en notre commune , non parent du défunt, lesquels nous ont déclaré que Loubet Joseph Sartrou, âgé de 18 ans, ouvrier terrassier, né et domicilié au hameau de Sartrous , commune du Port, canton de Massat, Ariège, actuellement employé à la construction du pont sur l'Aveyron en qualité d'ouvrier terrassier en notre commune, fils de Loubet Jean Sartrou âgé de 55 ans et de Loubet Claire Laffont âgée de 48 ans, mariés demeurant audit hameau de Sartrou , est décédé ce jourd'hui à onze heures du matin au lieu dit le Bac de Penne, en notre commune ...."

 

+ Louis Loubet chicou à Penne 12-7-1885 ° Le Port 1.PNG

"Aujourd'hui 31 Juillet 1885, à 10 heures du matin , nous Degeilh Narcisse ? , Maire, officier d'état civil de la commune du Port, canton de Massat, département de l'Ariège, avons reçu de Monsieur le Maire de la commune de Penne l'acte de décès dont la teneur suit : extrait des registres des actes de l'Etat civil de la commune de Penne, décès, l'an 1885 et le 12 Juillet à 6 heures du soir par devant nous Vignier Léon Jules Maire et officier de l'Etat civil de la commune de Penne, canton de V ? arrondissement de Gaillac, Tarn, sont comparus Dufaud Alexandre ... lesquels nous ont déclaré que Loubet Louis Chicou, âgé de 17 ans, ouvrier terrassier, né et domicilié au hameau du Trabieyt, commune du Port, canton de Massat, Ariège, actuellement employé à la construction..." 

 Loubet Chicou 2 bis.PNG

"d'un pont sur l'Aveyron en qualité d'ouvrier terrassier en notre commune, fils de Loubet Paul âgé de 53 ans et de Garrabé Marie âgée de 43 ans, mariés, cultivatrice demeurant audit hameau de Trabieyt , est décédé ce jourd'hui à onze heures du matin au lieu dit le Bac de Penne en notre commune ..." 

 

La cause des décès survenus le même jour n'est pas indiquée mais on peut penser à un éboulement ou à des chutes de pierres. Après vérification dans les AD du Tarn, ils furent les deux seules victimes, ce jour là.

Etait-ce un pont ferroviaire ?

 Une carte postale ancienne de ce pont existe sur le site des Archives départementales du Tarn, il faut une autorisation pour la publier mais vous pouvez facilement la trouver sur le site.

 



17/03/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 70 autres membres