aujols-Laffont

Partir dans les îles

 

Dans les années 1870 on constate une vague d'émigration vers Cuba, c'est sans doute l'effet d'une propagande bien orchestrée

 

1868 Lescure.PNG
 

1871 Cérizols.PNG
 

 

1871 La Havane.PNG
 

1872 Ile de cuba.PNG
 

 1872 La Havane.PNG

 

 

1873.PNG

 

 

Ils sont tous jeunes, partent seuls et ont souvent moins de 30 ans  Par contre, on trouve nombre de métiers différents : maréchal ferrant, cordonnier, repasseur, forgeron, marchand forain et deux cultivateurs , qu'importe s'ils ne trouvent pas d'ouvrage dans leur spécialité, ils doivent être prêts à tout pour réussir !

 

Ile de la Réunion

 

1858.PNG

 

Ile Maurice

 

1859.PNG

 

Pour lui "élève en pharmacie", ce sera peut-être plus difficile : les pharmaciens de cette époque sont, pour la plupart, herboristes et les plantes locales risquent fort de lui être inconnues ! Qu'importe, s'il est curieux et attentif, il n'en apprendra que plus en ethnobotanique... L'île est sous domination britannique à cette époque.

 

Si la plupart des migrations restent « floues » : un continent ou une grande ville, ces destinations semblent être mieux ciblées par les migrants, donc ils ne partent pas au hasard Ils savent qu'ils partent dans un univers clos (une île) et qu'il va falloir qu'ils y fassent leur place !

Cela me paraît comme une émigration plus précise que d'indiquer Amérique : d'arriver à Ellis Island et de ne pas savoir où se poser ensuite et d'aller glaner des renseignements au rocher d'Ercé dans Central Park !



21/10/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 221 autres membres