aujols-Laffont

Pratique et célébrations

Essayons de garder le rythme pour suive notre évêque « marathonien »...

Sur le culte lui même, il a plusieurs griefs à mettre en avant :

du côté des fidèles », tous ne sont pas assidus , il semble bien que les hommes préfèrent la « dive bouteille » du cabaret à la messe... et pas seulement à Soulan, nous retrouvons cette recommandation dans nombre de paroisses

 

 Soulan 29-8-1753 vue 4.PNG

Soulan 1753 

« Nous recommandons aux consuls et magistrats de veiller à ce que les cabarets ne soient pas ouverts pendant la nuit et les jours de Dimanches et fêtes pendant les offices divins, nous les exhortons à exercer exactement la police et à réprimer par l »autorité des loix ceux qui causent du scandale,,, »

 

En même temps, de nos jours, qui pourrait leur reprocher de se distraire un peu après une semaine de travaux harassants, seulement leur seul jour de « liberté » c'est le jour du Seignzur, dilemme !

Par contre, les femmes n''ont aucun répit ; souvent même travail épuisant, la maison et les enfants et pour distraction, la messe...

 

Du côté de Monsieur le curé, Monseigneur rappelle le but du sermon : commenter l'Evangile du jour donc un sermon à mettre en forme chaque semaine, du pain sur la planche !

 Soulan 29-8-1753 vue 4.PNG

 « Que tous les jours de feste et Dimanches on fera à la messe paroissiale le prône ou l'explication de l'évangile du jour, et que, surtout pendant l'avent et le carême, on fera les cathéchismes le plus souvent qu'il le pourra pour instruire et disposer les enfants à la première communion

 Nous exhortons les paroissiens d'être assidus aux offices divins les Dimanches et les festes, et de se rendre attentifs et dociles à la parole de dieu,,, »

  

Mais de quoi pouvait-il bien parler notre bon curé avant que Monseigneur ne le rappelle à ses devoirs ? Peut-être avait-il quelques sermons tout prêts sur le péché, la prière, la prochaine fête sainte etc,,,

Remarquez qu'il fallait d'abord qu'il puisse atteindre la chaire sans se rompre le cou ou les jambes pour dispenser le prône car les escaliers d'accès sont dans un état lamentable ! Et l'évêque ne manque pas d'en demander la réfection :

 

chaire castet d'Aleu 1753.PNG

 Castet d'Aleu 1753 Qu'on rendra la chaire plus solide et qu'on otera le tapis qui y est pour y en substituer un plus décent"

 

 

A Aulus, il n'y a pas encore de chaire et à Echeil, il faut tout refaire :

 

chaire Aulus 1753.PNG

 «  Qu'on placera sans delay la chaire à prêcher et qu'on mettra une balustrade propre à la tribune. »

 

chaire etescalier Echeil 1753 vue 25.PNG

 « Qu'on fera faire une chaire propre et son dossier et escalier pour y monter »

 

Il serait navrant que le prêtre tombe en allant prêcher la parole de Dieu !

 

Une fois le curé mieux vêtu et disposant d'objets du culte fonctionnels et rutilants, le prélat va s'intéresser aux bâtiments et au cimetière. 

 

A noter que je n'ai trouvé que peu de mentions sur l'état ou la réfection du presbytère et son entretien semble être laissé à la charge des fidèles ...Si l'on se réfère aux descriptions de l'habitat par les visiteurs comme Monsieur de Froidour, le curé ne doit pas s'attendre à trouver un palace !

 

 prebytère Aleu 1753.PNG

Aleu 1753 [nous] exhortons de plus les paroissiens de procurer à leur curé un logement plus décent et plus commode « 

  presbytère Rogale 1763.PNG

 Rogale 1753 exhortons au surplus les dits paroissiens de Rogale de contribuer autant qu'ils le pourront aux réparations de la maison presbytérale,,, »

 

,Autre sujet jamais abordé par notre évêque pourtant si pointilleux : les moyens de transport dont dispose le curé pour aller porter le « Saint Viatique » dans les hameaux les plus reculés. Nous n'avons pas même mention d'un âne ou d'un mulet encore mois d'une carriole., comme ses ouailles, il fallait qu'il soit un grand marcheur !

Mais je pense que nombre de nos ancêtres devaient se passer des derniers sacrements au fort de l'hiver malgré le courage du curé...Tout comme certains attendront sur place sous la neige, le Printemps pour reposer en terre consacrée faute, pour les porteurs, de pouvoir se frayer un chemin dans la neige

 

 



31/08/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres