aujols-Laffont

Demoiselle... et ancien garde forestier !!

Voici un procès surprenant, celui de Jean Laffitte Vincentou en 1830.

Une plainte est déposée par un couple : Bernard Dandieu Ratou et Bernarde Loubet Laffont : les Demoiselles grimées sont venues chercher Bernard pour qu'il se joigne à eux mais apeuré, il s'enfuit laissant Bernarde seule à l'oustal ….(sans conteste...un homme courageux !!!) Des Demoiselles reviennent, entrent et volent 49 fr chez le couple

Malgré les déguisements et les grimages, les époux reconnaissent un des participants parmi une dizaine « d'assaillants » : Jean Laffitte Vincentou, 45 ans, marié et père d'un enfant, laboureur mais aussi, apprend-t-on par la suite, ancien garde forestier privé (de Monsieur de Roquemaurel) !

mandat d'amener vue 237 8-10-1830.PNG
 

 Pour lui les ennuis commencent...le tribunal de Première instance de saint Girons délivrera un mandat de dépôt et le voilà embastillé sur simple dénonciation 

mandat de dépot 16-10-1830 ou 11 vue 241.PNG

 

Je serais curieuse de savoir combien de PV ont été infligés à Bernard Dandieu et s'ils ont été dressés par Jean Laffitte... en d'autres termes, tout cela sent le règlement de compte ou la vengeance ! En tout cas, après la justice de Paix qui renvoit l'affaire au tribunal de Première instance de Saint-Girons, ce qui vaut à Jean de connaître la prison locale, l'affaire va ensuite aux Assises et Jean découvre la prison de Foix, bien qu'il affirme sans cesse n'avoir jamais fait partie du groupe déguisé …

Après plusieurs mois dans les geôles ariégeoises, du 11 Octobre 1830 au 18 Mars 1831, il obtient enfin cette sentence :

 

acquittement vue 272.PNG

 Question au jury de Jean Laffitte Bocentou

accusé présent, est-il coupable d'avoir le 4 Octobre 1830 commis un vol d'argent et de' linge 1. dans une maison habitée 2. à l(aide d'effraction extérieure et intérieure

Réponse des jurés : Non, l'accusé n' est pas coupable

Foix le 18 Mars 1831 " 

 

A noter qu'il n'est plus question d'appartenance à un groupe de Demoiselles ni de "trouble à la vie publique" comme dans son mandat de dépôt à Saint Girons.

 

Inimitiés familiales, vengeance, erreur, de la part des plaignants ? Comment débrouiller les histoires relationnelles entre familles 2 siècles après ? Est-il possible de trouver les PV dressés par les gardes privés ? Peut-être en « épluchant » la justice de Paix mais c'est un travail titanesque !

Comme les Demoiselles sont déguisées et grimées, n'est il pas facile de reconnaître une personne détestée parmi elles ? ...

 

Enfin j'ai relevé une question aberrante du juge  :

 

question aberrante interrogatoire 1° instance.PNG

"où avez-vous dormi dans la nuit du Dimanche au Lundi 4 Octobre     ?

J'ai dormi chez moi 

A quelle heure vous êtes-vous levé ?

Lorsqu'il a été jour

Où avez-vous été en vous levant?

J'ai été faire sortir mes brebis et je les ai menées dans un bois qui est voisin de ma maison, j'en suis revenu à dix heures environ pour dîner"

 

Jean Laffitte vit comme il le dit dans l(interrogatoire dans une maison isolée, il n'entend peut-être même pas les sonneries de cloches et, bien sûr, il n'a pas de montre ! Il vit à "la vieuille" comme disait ma grand-tante normande :avec le soleil ! On se réveille avec le jour ici en Octobre  vers 7h, Jean dîne vers 10 heures et doit souper avant la tombée du jour entre 19 et 20 heures puis va se coucher pour ne pas brûler de chandelle...Bien sûr, son "planning" est différent en été !  

En tout cas, M le Juge, il ne fait pas jour à 4 heures du matin en Octobre et Jean devait dormir ! comme vous...



17/10/2021
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres