aujols-Laffont

R comme ressources minières

L'Ariège est riche de minerais variés, à peu près tout ce qu'on peut trouver sur notre planète, alors il y a pléthore de mines et de mineurs pour exploiter les filons.

La presse locale ne se fait guère l'écho du rude travail de ces hommes, je n'ai pas trouvé un seul article dit « de fond » sur les exploitations minières. Par contre, dans les faits divers, les accidents sont relatés et Rancié, mine de fer, tient malheureusement le premier rang des statistiques en matière de catastrophes :

 

Rancié 1 20-4-1847.PNG
(L'Ariégeois du 20-4-1847)

 

 

Rancié 2 22-2-1848.PNG

(L'Ariégeois 22-2-1848)

 

La plupart de ces accidents sont dus à un mauvais étayage des galeries par manque de bois assez solide pour résister à l'humidité et surtout par négligence des mineurs eux-mêmes qui minimisent ce travail d'entretien pour écouler plus de minerai !

 

Que s'est-il passé à Riverenert le 17 Mars 1875, pourquoi a-t-on allumé une mine ?

Certes, il y a un gisement de manganèse et des mines de fer et de plomb argentifère dans cette vallée mais l'article ne précise pas à quoi devait servir cette mine artisanale...

 

Riverenert 17-3-1875.PNG

 

 

Il semble bien que la seule vallée du Couserans à ne pas avoir de ressources minières soit celle de Massat !!! Rien, pas un caillou à exploiter sauf la Pierre d'Aleu (cf V comme Visite à la fabrique de Saurat

Et pourtant des fouilles furent effectuées et des filons trouvés mais trop minces et trop fractionnés pour être exploitables ou rentables.



21/11/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres